Le garçon et le monde

De  Alê Abreu
Titre original : O menino e o mundo
Pays : Brésil
Date : 2013
Genre : film d’animation
Durée : 79  min

Synopsis

Sur une planète qui ressemble à la Terre, un petit garçon vit heureux entre ses parents et la nature qui entoure leur modeste maison. Un jour, son père prend un train qui l’emporte au loin, à la recherche d’un travail. Souffrant de son absence, le garçon part à sa recherche. Des plantations aux usines, de la mégapole aux bidonvilles, l’enfant fait tour à tour la rencontre d’un vieux paysan et de son chien, d’un jeune ouvrier-tisserand qui est aussi musicien des rues. Il découvre les difficiles conditions de vie de ceux qui ont suivi le même chemin que son père. Plusieurs fois, il croit reconnaître celui-ci. Mais dans ce monde où règnent la consommation, les médias et les militaires, tous les hommes finissent par se ressembler sous leur masque de fatigue et de tristesse. Heureusement, des notes de musique, pareilles à celles que son père jouait à la flûte, lui font aussi croiser la route d’une foule multicolore et nomade dont la gaîté se transforme en un fantastique oiseau géant porteur d’espoir. Au bout de son voyage, le garçon qui est devenu adulte, revient à la maison de ses parents. La graine qu’il avait semé enfant est maintenant un arbre. Il n’a pas trouvé son père. Mais une vie nouvelle anime la campagne alentour où les hommes sont revenus cultiver leur terre.

Même silhouette, même bonnet : est-ce un hasard si le garçon devenu adulte ressemble au jeune ouvrier rencontré dans le bus ? Et si l’arbre, près de sa maison, est semblable à celui où le vieil homme et son chien ont trouvé refuge ? Marchant sur les traces de son père, le garçon serait-il parti à la recherche de lui-même ?

 Fiches de présentation

Affiche

Extraits vidéo

Photos

© Enfants de cinéma

En Gironde

Propositions d’exploitations pédagogiques

1.  Fiches, jeux  et autres…à utiliser directement

2. Séances à mettre en œuvre

  • Dossier pédagogique des films du préau : analyse du film – activités/jeux en lien avec l’analyse et les solutions : le point de vue – caractérisation de l’enfant – reconnaître les animaux – remettre le film dans l’ordre – trouver les indices pour reconnaître le personnage – l’évolution économique – comparer deux scènes Dossier correspondant à l’animation lors de la formation
  • Dossier DSDEN 61 : le Brésil et son art naïf – dessin d’enfant- autour des ciels/de la ligne d’horizon – couleurs des temps sombres et des exemples de pratiques

3. Fiches pédagogiques synthétiques (en fin de dossier)

  • Dossier pédagogique du Festival du film citoyen de Tourcoing : interview du réalisateur – fiche sur les caractéristiques du personnage – fiche sur les animaux-machines
  • Dossier pédagogique e-media : dessine l’univers qui entoure l’enfant – images à remettre dans l’ordre – impression sur le film – comparaison du garçon avec le Cri de Munch et le héros de Ma vie de Courgette

4. Dossiers pédagogiques complets

  • Le cahier vert
  • Dossier pédagogique des CEMEA (festival du film européen d’éducation) : Analyse du film – Extrait de l’entretien avec le réalisateur au sujet de l’animation – Ouverture vers des sujets de société et citoyens (Écologie, développement durable, commerce équitable et mondialisation, L’Amérique Latine et la situation politique, La musique comme protestation et comme liberté, Les relations familiales, l’absence et la séparation) – L’accompagnement du spectateur etc. avec des propositions de réseaux avec des œuvres filmiques et autres

5. Productions de classes

Des ressources autres sur le film

1. Pour en savoir plus

  • Article sur WWF – Déforestation : l’Amazonie plus que jamais en danger (juin 2016)
  • Musique populaire et dictature militaire au Brésil, article ici.

2. Pour exploiter le film en classe

Une expérience théâtrale inspirée par le film ici

Un album et un roman à découvrir mais pour les plus grands…

  • Un autre parcours initiatique : Kodhja – Thomas Scotto/Régis Lejonc – Editions Thierry Magnier
  • Un garçon à la recherche de son père enlevé dans un pays d’Amérique du Sud sous dictature. Son crime : éditer de la poésie engagée. Le quatrième soupirail – Marie-Sabine Roger – Editions Thierry Magnier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *