Le voleur de bicyclette

voleur-de-bicyclette

De Vittorio de Sica
Italie – 1948
Genre : comédie dramatique
Durée : 85 min

Synopsis

 Antonio Ricci est au chômage depuis deux ans, quand on lui propose une place de colleur d’affiches. Mais il faut une bicyclette. Maria, sa femme, décide de porter tous leurs draps au Mont-de-Piété, afin de récupérer la bicyclette que Ricci avait déposée en gage. Le jeune couple imagine alors les délices d’une vie nouvelle et Maria remercie une voyante, la Santona, pour ses prédictions. Mais dès son premier jour de travail, Ricci se fait voler sa bicyclette. Il dépose une plainte inutile à la police, puis décide, avec l’aide de son petit garçon, Bruno, de rechercher lui-même la bicyclette sur les marchés. Peine perdue. Ricci reconnaît son jeune voleur qui commerce avec un vieil homme. Le voleur s’enfuit et le vieux – qu’ils poursuivent jusque dans une soupe populaire – leur échappe également. Agacé par les remarques désapprobatrices de son fils, Ricci lui donne une gifle. Humilié, le petit garçon se sépare de son père qui s’éloigne et blémit quand il entend crier qu’un enfant s’est noyé. Ce n’était pas Bruno. Ricci retrouve son fils avec bonheur et l’emmène dîner dans un bon restaurant. Bruno, ravi, encourage Ricci à persévérer dans sa recherche. Ricci imagine alors de consulter la voyante : elle lui conseille de ne pas tarder. Aussitôt redescendus dans la rue, Ricci et Bruno retrouvent le voleur qui se réfugie dans une maison clandestine. Ricci parvient à le saisir et l’entraîne dans la rue. Les habitants de ce quartier pauvre prennent la défense du jeune homme qui a ou simule une crise d’épilepsie. Devant l’hostilité générale et les jérémiades de la mère du voleur, le policier appelé par Bruno suggère à Ricci de laisser tomber. Ricci renonce et repart avec colère, indifférent à Bruno qui peine à le suivre. Arrivés à l’arrêt du tramway, ils s’arrêtent. Bruno, épuisé, s’assied sur le trottoir, tandis que son père hésite, fasciné par toutes les bicyclettes qui obstruent son champ de vision. Finalement, Ricci éloigne son fils et se décide à voler une bicyclette isolée. Il est aussitôt rattrapé et molesté par les passants, tandis que Bruno, qui a raté son tram, le rejoint, épouvanté, en criant. Le propriétaire de la bicyclette, ému, ne porte pas plainte. Ricci repart libre, mais méprisé de tous. Bruno lui prend la main, le père pleure. La foule se referme sur eux.

 Fiches de présentation

Affiche

L’affiche sur le site des enfants de cinéma

Extraits vidéo

Photos

En Gironde

Propositions d’exploitations pédagogiques

1.  Fiches, jeux  et autres…à utiliser directement

  • La classe -n° 236 – février 2013 – p 84 à 96

2. Séances à mettre en œuvre

  • Atelier  à partir de la VO du film – Marie-Alice Medioni – GFEN secteur langues

3. Fiches pédagogiques synthétiques

4. Dossiers pédagogiques complets

5. Productions de classes

Des ressources autres sur le film

1. Biographie

2. Le néoréalisme

Laisser un commentaire